Home » NOUVELLE GENERATION BLOCKCHAIN

Étiquette : NOUVELLE GENERATION BLOCKCHAIN

CREDITS: La nouvelle génération de Blockchain & DLT

L’augmentation phénoménale du cours des cryptodevises, +1000% en moyenne depuis le début d’année (source : cryptocompare.com) suscite de plus en plus l’intérêt du grand public, des entreprises et des autorités. La capitalisation du marché des cryptodevises s’élève aujourd’hui à plus de 340 Milliards de dollars et n’a pas vocation à s’arrêter tant l’appétit des investisseurs aussi bien particuliers comme professionnels est grandissant.

La technologie qui a permis l’émergence de ce nouveau marché est incontestablement la Blockchain qui apporte une véritable innovation par la désintermédiation des échanges. En effet, le caractère distribué de la Blockchain repose sur un réseau de pair à pair permettant de réaliser des transactions sécurisées sans recourir à un tiers de confiance, merci à Bitcoin la mère fondatrice de cette nouvelle économie numérique.

Quels sont les limites technologiques des protocoles publics Blockchain ?

Cette technologie en constante évolution connait à l’état actuel des limites d’ordres techniques.

L’une des problématiques concerne le nombre de transaction exécutés par seconde qui reste très faible, moins d’une centaines pour la grande majorité des protocoles, ne permet pas à ce stade de rivaliser avec les géants du paiement tel que Visa et Mastercard qui sont capable d’exécutés des milliers de transactions secondes. A cela s’ajoute le caractère distribué du réseau faisant en sorte que la validation des transactions soit réalisée par un nœud/mineur du réseau. Cette structure distribuée de validation de transaction a pour effet indésirable une accumulation du nombre de transaction en attente de confirmation dans le réseau entrainant une augmentation proportionnelle des frais de transactions.

En outre, la taille du registre de Bitcoin est supérieure à 170 Go de stockage ce qui peut être considéré comme marginale pour un système de paiement universel mais qui ne doit pas être cependant négligé afin de garantir au mieux la décentralisation du système. Le propriétaire d’un portefeuille « full node » détenant l’intégralité des transactions en mémoire est obligé de télécharger l’intégralité du registre et lorsqu’il perd la connexion il doit également attendre un certain temps pour se resynchroniser avec le réseau.

Egalement, l’utilisation du consensus POW (Proof of Work), permettant de résoudre une formule mathématique probabiliste pour la création d’un nouveau bloc de transactions par l’allocation de puissance CPU, fait débat. Le recours au POW est certes énergivore mais c’est soi-disant le prix à payer pour garantir la robustesse du système ? La puissance énergétique de l’ensemble des ordinateurs du réseau Bitcoin représente à elle seule celle de la Slovaquie (27.89 TWh).

Comment résoudre ces problèmes ?

Prenons l’exemple d’une Citroën 2cv dont la vitesse est limitée à 70 km/h avec une forte consommation de carburant.  Suffirait-il de remplacer uniquement son moteur par celui d’une Tesla pour qu’elle soit performante en compétition et plus économique ? La réponse est évidement non car les performances en compétitions dépendent également de la modification d’autres éléments comme la transmission, l’adhérence et le freinage.

Finalement, la solution la plus simple ne serait-elle pas pour les ingénieurs de créer la prochaine génération en repensant l’intégralité du système ? C’est en ce sens que l’équipe CREDITS a développé le premier prototype de cette « Tesla de la Blockchain » dont les caractéristiques sont très impressionnantes et peuvent être proche de l’irréel (scam ?):

La technologie développée par CREDITS permet une augmentation significative de la vitesse des transactions (1M de transactions par secondes) en ayant recours à un algorithme hybride dPos et mBFT permettant de s’affranchir de toute puissance de calcul tout en rendant ainsi possible la réalisation à moindre frais de micropaiements.

Cette innovation permettra notamment à certains cas d’usages du secteur financier comme le trading haute fréquence THF de pouvoir être réalisé directement sur un réseau blockchain & DLT.

Par ailleurs, il sera également possible de créer des smart contracts c’est-à-dire l’auto exécution d’un ensemble de conditions sous la forme d’un programme informatique par les ordinateurs du réseau, permettant ainsi d’offrir une multitude de services et d’applications décentralisés.

Que ce cache-t-il derrière les caractéristiques techniques de CREDITS:

  1. Vitesse de transactions par seconde 1 000 000 tx/sec dont la confirmation de la transaction dépend de la génération du bloc ayant un intervalle de 3 secondes au lieu de 13 secondes sur Ethereum.
  2. Sécurisation du réseau renforcée par l’utilisation du chiffrement homomorphe permettant de réaliser des calculs arbitraires sur des données cryptées sans avoir à les décrypter (WTF ?).
  3. Un modèle unique de consensus basé sur le principe du vote par nœud fédéral comme moyen de vérifier la validité de la transaction et de minimiser la probabilité de transactions illégitimes.
  4. La compression des informations jusqu’à 90% pour réduire le temps de chargement des données et diminuer drastiquement la mémoire utilisée pour le stockage du registre.
  5. Possibilité de réaliser des « smart contract » en utilisant le langage de programmation Java très rependu au sein des systèmes d’information et permettant ainsi d’en faciliter l’interopérabilité.
  6. Le champ d’application est très vaste et n’est limité que par l’imagination des développeurs : du secteur financier à l’Internet des objets (IoT) en passant par l’énergie.
  7. Possibilité de configurer un réseau hybride (privé/public) pour les entreprises afin de développer et utiliser leurs applications en fonction de leurs propres besoins.

CREDITS apporte des innovations technologiques majeures en rendant plus efficient à tout point de vue le recours à la technologie Blockchain et DLT. Ces performances hors du commun font de CREDITS la nouvelle génération de système distribué dont vous trouverez plus d’information sur le site internet et avec lesquelles nous avons signé un partenariat technologique (https://credits.com).