Initial Coin Offering (ICO) : nouveau modèle de lever de fonds

ICO

L’offre initiale d’attribution de token « Initial Coin Offering » est un sujet brûlant dans la communauté blockchain depuis ces derniers mois.

Qu’est-ce qu’un Initial Coin Offering (ICO)?

Fondamentalement, c’est une nouvelle forme d’ « investissement collaboratif » populaire dans la communauté blockchain pour financer le développement de projet « open source ».

Initialement, l’ICO constituait une étape préalable au déploiement d’un système Blockchain. L’’équipe en charge du système procédait au pré-minage ou pré-création d‘un nombre limité de token issue du système pour financer le développement du projet.

Aujourd’hui, le mécanisme de création des tokens est devenu complètement différent puisque l’ICO est basé sur des systèmes Blockchain existants, Ethereum étant le plus connu d’entre eux. En effet, l’équipe en charge du projet crée une quantité de tokens applicatif « appcoins » qui seront distribués aux participants par l’application d’un taux de conversion préférentiel (ex : 100 totocoin = 1 BTC). Pour y participer, les investisseurs doivent envoyer une quantité de cryptodevise principalement en Bitcoin et/ou Ethereum à l’équipe en charge du projet.

Contrairement aux méthodes de financement traditionnelles tels que l’émission d’actions , qui consiste à ce qu’une société émette des actions et concède une partie de son contrôle, l’ICO permet au porteur de projet de créer et distribuer des tokens aux participants qui financent le projet. Les investisseurs pourront ensuite choisir de conserver leurs tokens ou bien de les revendre sur les plateformes de changes.

Que représentent les tokens ?

Les tokens peuvent représenter différents actifs numériques auxquels sont associés des droits financiers, politiques, de propriété ou d’utilisation du produit financé.
Lorsque le montant collecté n’atteint pas le montant minimum requis par l’entreprise pour le développement du projet alors les fonds collectés sont reversés aux participants de l’opération et l’ICO est réputée infructueuse. Cependant, dans le cas où le montant à atteint les objectifs de collecte dans le délai spécifié alors le montant collecté sera utilisé pour lancer le projet tel que décrit dans la documentation de l’ICO.

Le projet Golem a été l’un des premiers succès majeurs de cette nouvelle méthode de lever de fonds. Construit sur Ethereum, le projet a collecté 8,6 millions de dollars en seulement 29 minutes en fin d’année 2016. Golem est un réseau peer-to-peer sans serveur central qui permet aux propriétaires d’applications et aux utilisateurs individuels d’allouer les ressources de leurs machines à d’autres utilisateurs contre une rémunération en cryptodevise (GNT).
Plus récemment, le protocole Tezos a collecté plus de 230 millions de dollars en moins de deux jours.

La plate-forme Smith & Crown a compilé des informations sur les projets ICOs actuelles. N’hésitez pas y jeter un œil si vous souhaitez approfondir la question. Néanmoins gardez à l’esprit que ce mécanisme comporte des différents niveaux de risque et qu’il est primordiale de bien comprendre les aspects techniques du projet Avant d’y participer.
Avec la création de tokens, les créateurs du projet peuvent s’adresser directement à la communauté Blockchain qui peut leurs apporter son soutien afin d’augmenter les chances de succès de l’ICO ou bien emmètre des alertes sur une possible fraude.

Quelles sont les précautions ?

Tout d’abord, il faut s’assurer que le projet répond au processus d’un ICO. Pour ce faire, il convient de se poser quelques questions fondamentales :
Quels sont les projets éligibles à une ICO ? Quel est le positionnement marketing du projet ? Quel est l’ICO adéquate pour votre projet, le business model et l’architecture technique appropriée ? Quelle plateforme Blockchain choisir pour construire son système ? Existe-t-il montant fixe à collecter ?

Ensuite, il s’agit de prendre un certain nombre de décisions stratégiques :
Quels droits offrirez-vous aux participants en contrepartie de l’investissement réalisé ? Des droits de vote sur le projet, la valeur vénale, le droit d’obtenir un produit , d’utiliser un service, une remise ?

Les créateurs de projets et les start-ups devront être soumis à une procédure de vérification et seront accompagnés dans la réalisation de la documentation de l’ICO tels que le livre blanc et la feuille de route. En effet, seuls les projets audités selon des critères objectifs et vérifiables par la communauté Blockchain pourront réaliser une ICO avec succès.

La raison ? La confiance de la communauté blockchain se construit avec le temps et chaque token acheté est le fruit de la confiance attribuée au projet par les participants.